• fatoba

La seconde main en ligne : l’avenir de la joaillerie ?

Selon une étude récente du cabinet Mc Kinsey[1], le marché de seconde main de luxe - qui aurait pesé pour 25 à 30 milliards de dollars en 2020 - va enregistrer un taux de croissance annuel de 10 à 15% sur les dix années à venir. Cette perspective révèle de nouvelles considérations des consommateurs : rapport à l’investissement, à la durabilité et à la rareté… Elles pourraient être de nature à inciter les 75 à 80% de consommateurs qui se tournent encore exclusivement vers des produits de luxe neufs à passer à la seconde main.

Plusieurs critères de segmentation apparaissent dans les motivations de ces particuliers acheteurs et vendeurs à l'égard du marché de la mode et du luxe d'occasion de produits personnels. Ces motivations sont principalement de trois ordres :

· des motivations économiques, avec deux sous-dimensions clés : une volonté de payer moins ou de trouver la bonne affaire

· des motivations liées à la nature de l'offre, avec deux dimensions clés également : la recherche de produits originaux ou de produits qui permettent l'expression d'eux-mêmes ;

· des motivations éthiques et écologiques, congruentes avec la logique de l'économie dite circulaire : la lutte contre le gaspillage, la vente d’occasion étant perçue comme une forme de recyclage.

La moitié du marché du luxe d'occasion serait aujourd'hui composée de montres et

de bijoux ; d'ici 2025, le « pre-owned » pourrait même peser 30% du secteur, boosté en grande partie par la digitalisation des usages et de l'offre en elle-même.

« Avec une part de marché de 25 à 30%, les plateformes numériques spécialisées sont le moteur de la croissance de la seconde main avec une expansion prévue de 20 à 30%. » Mc Kinsey

58 Facettes : l'eldorado de la joaillerie de seconde-main


Dans ce contexte, Alexis Blez et Eric Thévenet ont créé la plateforme 58 Facettes, la première plateforme digitale exclusivement dédiée à la joaillerie de seconde main, pour acheter, vendre ou transformer des bijoux précieux en toute confiance et simplicité.

Lors d’un afterwork HEC Luxe Alexis Blez fait le point sur les spécificités de 58 Facettes :

- 58 Facettes résout tout d’abord le problème de l’accessibilité de l’offre de seconde main dans le domaine de la joaillerie : elle est fragmentée et peu digitalisée

- 58 Facettes s’appuie sur le constat suivant : 92% des bijoux dans le monde sont oubliés dans des coffres

- 58 Facettes résout le problème de l’opacité des prix qui existe sur ce marché et qui varie en fonction des régions et de la typologie des vendeurs : il est essentiel d’apporter de la fluidité et de la transparence

- 58 Facettes offre un cadre de confiance pour l'achat et la revente de bijoux avec les services associés.


Sur ce dernier point, Alexis Blez évoque la traçabilité de la joaillerie de seconde main : système de certificats digitaux avec une clé unique, acte achat inscrit dans la blockchain.


L’avenir 100% circulaire de la joaillerie est en marche !

[1] Etude 2020 menée durant trois mois auprès d'acheteurs de produits de luxe basés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie

113 views1 comment